Les momies du Pérou : analyse des radios.

Introduction.

J’avais déjà longuement parlé de la main extraterrestre découverte au Pérou. L’affaire a pris une grande ampleur depuis, et il me paraît nécessaire de refaire le point sur tout cela.

Je ne parlerai pas ici des protagonistes et de l’histoire rocambolesque qui entoure les « momies extraterrestres » et leur découverte. Je me concentrerai sur les radiographies. Mentionnons simplement qu’on ignore d’où sortent ces momies, qu’elles auraient été découvertes par des pilleurs de tombes au Pérou, dans une grotte où une mystérieuse force détruit tous le matériel électronique, et où des êtres étranges bien vivants ont été vus.

Première question : est-il possible de tirer des conclusions à partir de photos ou de capture d’écran des radios ?

En fait, oui. On en voit suffisamment pour relever des incohérences.

Les images (radiographies et scanners) en haute résolution permettraient une analyse plus fine, mais ne sont pas nécessaire pour conclure.

Je note aussi une chose : contrairement à ce que dit et répète Jamin, aucune IRM n’a été réalisée. Il s’agit toujours de scanners, mais Jamin qui ne comprends pas les termes techniques traduits systématiquement mal…

 

Rapide rappel sur les mains à trois doigts.

Je vous renvoie évidemment à mon article ici.

Mais revoyons un peu cette main. Une image vaut parfois mieux qu’un long discours.

Analyse rapide de la main.png

On constate plusieurs choses :

  • Les trois premières phalanges de chaque doigt correspondent à un vrai doigt, correctement articulé.
  • Les autres « phalanges » sont un mélanges de phalanges et de métacarpiens posés à la suite, dont certains sont de profil au lieu d’être de face.
  • Les articulations sont pour beaucoup fictives : en bleu, par exemple, je signale une zone où deux surfaces convexes se font faces (aucun mouvement n’est possible, il n’y a pas de vrai contact articulaire).
  • La « paume » est un assemblage en vrac d’os cassés et de phalanges.

 

Momie no 1 : le bonhomme-bâtonnet.

momie-perou7.jpg

Je commence par celle-là parce que c’est la plus ridicule.

Listons simplement les aberrations :

  • absence de colonne vertébrale (en lieu et place, deux os creux brisés à leurs extrémités) ;
  • absence d’articulations, avec des os qui sont là-encore brisés aux extrémités et qui se touchent sans mobilité possible (cette photo de radio est de mauvaise qualité, mais regardez les épaules où les « clavicules » et les « humérus » se touchent simplement, ou encore les hanches où les « fémur » ne semblent reliés à rien) ;
  • tous les os sont rectilignes, et ne possèdent aucun des reliefs habituels (comparez par exemple la partie supérieur du fémur avec celle de n’importe quel animal) et n’ont ni épiphyse ni surface articulaire (seulement un diaphyse brisée aux extrémités) ;
  • difficile de se prononcer sur le bassin, qui a l’air absent (dans la limite où le tronc n’est pas bien visible en raison de la qualité de l’image, et en raison des deux opacités qui correspondent à des structures très denses et pleines) ;
  • il ne semble y avoir que trois paires de côtes (on voit très mal) ;
  • présence de deux structures denses au niveau du bassin, qui ne peuvent en aucun cas correspondre à des os coxaux (en l’absence de radio de profil, difficile d’en dire bien plus néanmoins).

Une photo légèrement meilleure montre les genoux.

La légende se permet de dire « Les os sont connectés par des articulations ». C’est tout simplement faux. On distingue assez nettement que ces « genoux » sont simplement la jonction d’os cassés lié par quelque chose de dense et homogène, peut-être une pâte utilisée pour lier solidement les os.

Alien Project - Genou.png

Voyez la différence entre un genou humain et cette « articulation » qui n’en est pas une.

Notez aussi l’absence de cubitus dans l’avant-bras et de péroné dans la jambe (ce qui n’existe chez aucun vertébré, et qui ne empêcherait la plupart des mouvements).

 

Josefina : la momie tétraplégique.

Celle-ci est bien mieux faite que la précédente.

19944258_1783247245339350_3728383110253189722_o.jpg

Déjà, il y a une vraie colonne vertébrale. Pas de bol, les vertèbres ne s’alignent pas correctement…

Je passe outre les implants mammaires en métal, et voyez par vous-mêmes le décalage qui existe entre les vertèbres cervicales et les vertèbres dorsales. Il y a deux colonnes assemblées, on le voit.

Alien Project - Décalage de colonne (Josefina)

Et pour les petits malins qui penseraient à un accident (du genre qui aurait rendu Josefina tétraplégique), je ferais remarquer que les deux séries de vertèbres sont trop différentes pour aller ensemble (preuve du montage) et même que les vertèbres du haut ne sont probablement pas des vertèbres cervicales (bien trop grosses et larges, on dirait plutôt des vertèbres basses). Ces vertèbres ne permettent qu’une très légère mobilité de la nuque.

Je parlerai plus loin des côtes, qui mérite un chapitre à part.

Les articulations sont plus convaincantes que chez le bonhomme-bâtonnet, mais restent complètement farfelues. Voyez par exemple l’épaule, qui au premier coup d’œil choque moins que celle de la précédente momie, mais qui lorsque l’on se penche dessus ne peut pas être mobile.

Alien Project - Epaule

Et là encore, l’extrémité inférieur des humérus n’est pas une épiphyse, mais une fracture (très bien visible sur celle de droite, à votre gauche).

 

Les œufs de Josefina.

Les trois opacités visibles au niveau du bassin sont, à ce qu’il se dit, des œufs.

Je n’y connais pas grand-chose en radiographie d’œufs, mais comparons rapidement.

Oeufs normaux

On voit que les vrais œufs sont partiellement opaques : on distingue bien les structures en avant et en arrière. Les « œufs » de Josefina sont complètement opaques, et ressemblent bien plus à des cailloux. D’ailleurs, ils n’ont même pas une forme d’œufs : ni ovoïde, ni sphérique, ni rien. Irréguliers et informes.

Alors qu’est-ce que c’est ? Possiblement des cailloux. En tout cas quelque chose de très dense, et certainement pas creux.

 

Maria : la vraie momie trafiquée.

Maria ressemble à une momie humaine tout ce qu’il y a de plus normale, hormis deux détails : d’une part la présence (encore !) de cette étrange poudre qu’on trouve sur toutes ces reliques mais qui n’existent sur aucune momie connue jusque-là, et d’autre part des mains et des pieds possédant seulement trois doigts, anormalement allongés.

Cette momie est celle qui a le plus convaincu.

Voyons les pieds.

zlRod_Rc7vZ-yRrfCM85bSypmxw@398x372

Oui, ça fait très bizarre. Et les radios ne mettent cette fois pas en évidence de montage. Rien n’a été ajouté. Par contre, on devine facilement comment ces pieds ont été récréés seulement en retirant de la matière.

20170622-121632-pluia

J’ai sans la moindre honte emprunté cette image et la suivante à Mick West (https://www.metabunk.org/hoax-three-fingered-nazca-mummy.t8841/#post-207561). Elles sont bien plus réussies que ce que j’avais tenté de faire.

On comprend aisément que les os sont normaux. La seule chose, c’est que, manifestement, toute la colonne des doigts 1 et 5 a été retiré (soit métatarses + phalanges), que les trois restant ont été écarté (notamment en découpant l’avant-pied pour séparer les métatarses entre eux.

On peut très bien reproduire le même effet sur une radiographie de main.

20170621-150609-7h18i

Magie ! Une main extraterrestre plus vraie que nature, simplement en retirant quelque os et en taillant la chair qui relie les métacarpes.

On voit donc comment récréer des mains et des pieds similaires à ceux de Maria à partir de mains et pieds humains normaux. Le reste de la momie ne présente pas de particularités.

 

Maria ou Mario ?

Les résultats ADN sont tombés : Maria était un homme. Pas de bol. En tout cas, parfaitement humain.

 

 

Victoria : la momie décapitée.

Celui qui voit des artères et des tendons ici a beaucoup d’imagination…

On voit surtout que, sous la couche de poudre, le squelette est recouvert d’une sorte de tissu, un assemblage de fibres d’allure végétale.

Aucun animal ne présente ce genre de choses.

fxh8whjFV4hUoe7mzhRNNkljQxQ@410x376

 

 

Les crânes.

De nombreux crânes circulent. Ils sont assez similaires, que ce soit en terme d’aspect extérieur ou en terme de radiographie.

reliquesperou-2tetes2.jpg

On remarque donc un visage qui correspond tout à fait à l’image que l’on peut se faire d’un extraterrestre.

Quand on regarde les radios, par contre, quelque chose choque…

momie-perou-crane-rayon-x.jpg

Vous voyez ? Non ?

Il n’y a pas de face osseuse ! Les têtes ont des yeux, mais pas d’orbites, des bouches mais pas de mâchoires. Sous le visage, il n’y a aucun os… Ni mandibule, ni rien. Seulement une boîte crânienne.

Certains avancent qu’il pourrait s’agir de crânes de petits mammifères qui aurait été rabotés, et sur lesquels des visages auraient été modelé.

C’est vraisemblable, d’autant plus qu’une fois encore, ils sont recouverts de la fameuse poudre blanche.

 

Les côtes.

Sujet délicat : aucune des « momies » ne possèdent de cage thoracique crédible. Je vous laisse vous faire une idée puis je commenterai.

Image.

Il y a comme un truc, hein ?

Outre le nombre variable et folklorique de côtes selon les momies, on constate l’absence de fonctionnalité de tout cela. Les côtes ne sont pas reliées aux vertèbres, et il n’y a même pas de sternum. Elles n’ont pas de mobilité. Cela ne permet pas de respirer…

Bon, en plus, chez Josefina, on remarque qu’il n’y a pas de côtes immédiatement sous les clavicules. Les premières côtes sont situées en dessous des implants mammaires… Ce qui n’a évidemment aucun sens physiologique.

 

 

 

 

 

Conclusion.

Faisons le point : les squelettes ne possèdent pas d’articulations (les os sont collés les uns aux autres), les os sont pour la plupart des fragments (on voit bien les zones où ils ont été cassés), il existe du matériel non organique (métal, cailloux ?), certains ne possèdent pas de colonne vertébrale mais simplement un bout d’os allongé et d’autres possèdent une colonne composite. Et dans tous les cas, la peau n’est pas visible car recouverte d’une poudre blanche ou d’une sorte de plâtre qui n’est présent sur aucune momie connue jusqu’alors…

Rien n’est crédible.

Mais alors rien.

Maria est manifestement un authentique corps humain. Les seules modifications ont consisté à retirer aux mains et aux pieds les colonnes des premiers et cinquièmes doigts, puis à séparer les métacarpiens et métatarsiens restant en coupant dans la chair.

Les autres corps sont, de toute évidence, des montages grossiers réalisés à partir d’os humains (pour les mains) ou d’animaux divers (pour les petits corps et les têtes).

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s